Berrias et CasteljauCommune - ServicesTourisme - LoisirsActivite EconomiqueCommanderie de Jales Plan du site

Commanderie Templière de Jalès > Le choeur FMR de Jalès et "La Chabiscole" > La chanson pendant la Grande Guerre

La prière des ruines

La prière des ruines (1917) "Aux villes martyres - Aux villages détruits" Paroles de Roland Gaël, musique de René de Buxeuil, arrangement Jean Férole

(JPG)
(JPG)

1
La nuit couvre la ville où passa ma bataille
Plus de clochers, des toits brûlés
La lune se répand sur des pans de muraille
Grands fantômes démantelés
Sur l’étrange décor qui dans le soir sommeille
Soudain s’élève une rumeur __ Est-ce la voix du vent qui tout à coup s’éveille ?
Non... C’est tout un chant de grandeur

Refrain :
La prière des ruines
Monte du fond des nuits
Au dessus des collines
Parle au passant et dit
D’une ville prospère
Près des riants coteaux _Regardez la misère Qu’ont fait mes bourreaux
2
Auprès d’un carrefour où le canon fit rage
Abattant et nivelant tout
Comme par miracle en ce désert sauvage
Un calvaire est resté debout
Le Christ au front penché plein de pitié regarde
Le chaos triste et dévasté
On dirait qu’obstiné le rédempteur s’attarde
A prêcher la fraternité

Refrain :
La prière des ruines
Nous dit du fond des nuits
Par cette voix divine
Frères soyez unis
Tout est noir et stérile
Où le bonheur vivait
Ah ! de mon évangile
Hommes qu’avez vous fait ?

3
Mais à chaque printemps qui fleurit la nature
Les ruines ont des nids d’oiseaux
Cité tu vas renaître et panser tes blessures
regardant vers les temps nouveaux
Bientôt tout ce qui chante et tout ce qui travaille
Entre tes murs va revenir
Et déjà monte au bruit de la vie qui tressaille
L’hymne d’espoir et d’avenir

Refrain :
La prière des ruines
Nous dit dans le soleil
Les lointains s’illuminent
Demain c’est le réveil
C’est la joie qui va suivre
La fin des jours mauvais
Les hommes veulent vivre
Et travailler en paix

 


Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --