Berrias et CasteljauCommune - ServicesTourisme - LoisirsActivite EconomiqueCommanderie de Jales Plan du site

Commune - Services > Actualités > Suivre les travaux d’assainissement collectif.

Sur cette page :
- Poste de refoulement La Rouveyrolle
- 11 mars 2015
- Travaux à La Rouveyrolle : point mi-février.
- Assainissement La Rouveyrolle : point à mi-décembre 2014
- Le point sur les travaux fin octobre
- Après la liaison avec la STEP, travaux à l’intérieur du hameau
- Septembre, début des travaux à La Rouveyrolle
- Mise en route de la STEP à Casteljau
- Août 2014, bientôt mise en route de la STEP à Casteljau
- Janvier 2014, début des travaux aux Borels
- A quoi faut-il s’attendre début octobre ?
- Les travaux reprennent
- Noir, c’est noir, enfin noir...
- Mi-juin, on voit le bon bout...
- A la mi-mai, on prépare le revêtement définitif
- Fin avril, où en sont les travaux ?
- Des plantations pour faire venir le printemps...
- La place de l’Ormeau fait peau neuve
- On attaque la place de l’Ormeau
- Le point sur l’avancement des travaux à la mi-janvier.
- Le point début décembre
- Traversée du village de Berrias : difficile de prévoir un calendrier ferme et définitif...
- Bientôt la fin des travaux place de la mairie...
- Place aux places
- Le point au 10 octobre.
- Après la pluie... la reprise !
- Les travaux reprennent de plus belle...
- 79.Début juillet, la voie est libre.
- Fin juin, on pense voir bientôt la fin du tunnel....
- Mi-juin, on commence à y voir plus clair !
- Adoption du règlement d’assainissement collectif
- On enterre les réseaux secs...
- Où en sont les travaux à la mi-mars ?
- Début mars, les travaux sautent le Granzon
- La station d’épuration termine sa toilette.
- 20 février, on attaque la place de la mairie.
- A quoi faut-il s’attendre ???
- 9 février : des nouvelles du front...
- 2 février 2012 : l’entreprise Vezian installe les réseaux humides.
- 26 janvier, la station d’épuration prend forme.
- 25 janvier, les travaux avancent.
- 19 janvier : on ne passe plus !
- Déviation de la circulation à Berrias, à compter du 9 janvier.
- 9 janvier 2012, modification des arrêts et des horaires des transports scolaires.
- 22 décembre 2011
- 20 décembre 2011
- 15 Décembre 2011
- Début novembre 2011

Poste de refoulement La Rouveyrolle

Les travaux d’implantation du réseau d’assainissement collectif à La Rouveyrolle sont aujourd’hui terminés avec la mise en place du poste de refoulement.

(JPG)

Seul le branchement dudit poste au niveau électrique est encore à réaliser.

Les services concernés par ce branchement envisagent l’opération courant août. Il est donc vraisemblable que le réseau d’assainissement collectif de La Rouveyrolle soit opérationnel début septembre. Nous vous tiendrons informés dès que possible.

(JPG)

11 mars 2015

11 mars 2015 Point sur les travaux d’assainissement collectif à La Rouveyrolle

(JPG)

Le goudronnage des rues est terminé Seule la station de relevage est encore à réaliser.

(JPG)

Travaux à La Rouveyrolle : point mi-février.

L’enfouissement des réseaux assainissement et eaux pluviales est terminé.

(JPG)
(JPG)
(JPG)
(JPG)

Assainissement La Rouveyrolle : point à mi-décembre 2014

Malgré les pluies d’automne le chantier assainissement avance à un bon rythme, avec, sur la partie nord du hameau, l’enfouissement du réseau d’eau pluviale à environ 3 mètres de profondeur.

(JPG)
(JPG)
(JPG)
(JPG)

Le point sur les travaux fin octobre

Point sur les travaux du réseau d’assainissement à La Rouveyrolle

A fin octobre 2014, le chantier progresse sans trop de difficultés, malgré un sous-sol très sablonneux, selon le calendrier souhaité. L’ entreprise VEZIAN procède également à la mise en place du réseau d’eau pluviale sur la partie nord du hameau.

(JPG)
(JPG)

Après la liaison avec la STEP, travaux à l’intérieur du hameau

L’entreprise VEZIAN démarre les travaux à l’intérieur du hameau.

La liaison entre la STEP et l’entrée Nord de La Rouveyrolle est terminée. La chaussée a été remise en état.

A présent, démarrent les travaux à l’intérieur du hameau. Quelques photos :

(JPG) (JPG) (JPG) (JPG) (JPG) (JPG) (JPG)


Septembre, début des travaux à La Rouveyrolle

CASTELJAU - Assainissement collectif du Hameau de La Rouveyrolle

Lundi 15 septembre 2014, en début d’après-midi, la trancheuse débute la liaison entre la STation d’EPuration des eaux usées des Borels et l’entrée Nord de La Rouveyrolle, afin d’enfouir la canalisation...

(JPG)
(JPG)
(JPG)
(JPG)
(JPG)

Mise en route de la STEP à Casteljau

ça y est ! la STEP de CASTELJAU opérationnelle !

Derniers raccordements et essais à la station d’épuration des eaux usées de Casteljau :

Elle sera mise en service vendredi 29 août 2014.

Les habitants du hameau des Borels pourront ainsi, dès le 29 août 2014, se raccorder au réseau de collecte des eaux usées.

(JPG)

(JPG) (JPG) (JPG) (JPG) (JPG)


Août 2014, bientôt mise en route de la STEP à Casteljau

La STEP ( STation d’EPuration des eaux usées) des Borels va être mise en service dans les prochains jours.

Les habitants des Borels seront informés de la date précise de mise en service et pourront ainsi se raccorder à la station.

Les travaux pour la réalisation de l’assainissement du hameau de la Rouveyrolle débuteront courant septembre 2014, avec l’implantation d’une station de relevage au sud ouest du hameau.

(JPG)

Janvier 2014, début des travaux aux Borels

Les tranchées de Berrias ne sont plus qu’un lointain souvenir... Aux habitants des Borels de connaître à leur tour les contraintes des travaux de mise en place du réseau d’assainissement collectif. Pas toujours agréable, mais c’est pour la bonne cause !

(JPG)

Au 13 janvier, l’entreprise Vezian a commencé à sonder la chaussée pour avoir une idée claire des réseaux d’eaux usées et d’eau potable installés jadis dans le bourg des Borels.

(JPG)

Puis les engins se sont mis en marche pour commencer à creuser dans le chemin des Terres du Moulin (la route qui part de l’ancienne école privée et qui monte vers le nord en direction de Chaulet Plage). Bientôt la future station d’épuration commencera à se dessiner sur une ancienne vigne, à une portée de flèche des la Croix des Pelliers. A suivre...


A quoi faut-il s’attendre début octobre ?

(JPG)

L’Eglise va retrouver une montée rajeunie. Les rangées de pavés du parvis vont bientôt encadrer le revêtement en béton désactivé.

(JPG)

Attention !

Durant les trois semaines de séchage, la circulation sur ces surfaces sera totalement interdite.

(GIF)

Pour que personne ne soit tenté de rouler à la faveur d’un croisement sur le béton en cours de séchage, une circulation alternée par feux tricolores sera mise en place.


Les travaux reprennent

Secteur Chagnac, on voit déjà l’emplacement des futurs trottoirs et accotements.

(JPG)

Bientôt leurs bordures seront faites, puis les bétons balayés (comme devant le V12) seront réalisés. Il restera à poser l’enrobé sur la voie de roulement. Dans le même temps, la place de l’église est « décaissée ». Les secteurs de parking sont déjà délimités.

(JPG)

Ils seront traités en béton désactivé gris, tandis que les zone plus dédiées aux piétons seront en béton désactivé beige, comme les accotements du reste du bourg.

(JPG)

Les anciennes couches de surface sont remplacées par les premières couches de gravier

(GIF)

puis surfacées.

(GIF)

Prévision : si tout se passe bien, c’est-à-dire si nous ne connaissons pas un temps désastreux comme au cours de l’hiver et du printemps derniers, cette phase des travaux devrait être terminée fin octobre. Restera à engager les travaux de l’Androne et des rues du Four, de Païolive, et de l’Arcade.


Noir, c’est noir, enfin noir...

La dernière couche, la dernière touche sera noire !

(JPG)

Certes, il restera à réaliser les travaux sur la place de l’Eglise et à finir la sortie du village en direction des Vans, mais la voie sera enfin libre dans la traversée du village pour le début du mois de juillet.

(JPG)

Pour cela, il aura fallu mobiliser autant les hommes que les machines. Revue de détail :

(JPG)

ça racle,

(JPG)

ça compacte,

(JPG)

ça bitume,

(JPG)

ça enrobe,

(JPG)

ça étale,

(JPG)

ça fait le tour de la place Andrée Rouveyrol

(JPG)

ça recouvre le pont,

(JPG)

et ça s’en va traverser le village jusqu’après la chapelette.

(JPG)

Tout début juillet,

(JPG)

la voie sera libre et le marché pourra reprendre au cœur du bourg dans un décor tout neuf. Merci à tous les riverains pour leur patience !


Mi-juin, on voit le bon bout...

Maintenant que la couche de "grave bitume" est en place, que tous les regards en fonte ont été "mis à la cote" c’est-à dire à la hauteur du futur enrobé, que reste-t-il à faire ?

(JPG)

Disposer les pavés qui délimiteront les emplacements de parking sur la place Andrée Rouveyrol et depuis la Chapelette jusqu’à la sortie du village.

(JPG)

C’est en cours.
Réaliser les derniers petits espaces de béton désactivé près de l’abribus et de la Chapelette se fera dans la foulée. Ne restera plus qu’à couler l’enrobé définitif sur l’ensemble ; c’est prévu pour la semaine du 24 au 29 juin.
Restera, après les congés d’été, à traiter la place de l’église, les rues du four et de Païolive et la portion de route entre la sortie du village et le quartier de l’abattoir.


A la mi-mai, on prépare le revêtement définitif

Malgré sa belle couleur sombre, ce que la machine dépose sur le sol de Berrias ce mardi 21 mai n’est pas l’enrobé définitif !

(JPG)

Non, il s’agit de ce que les professionnels appellent la "grave bitume". Ce revêtement est le dernier avant la couche de finition en enrobé.

(GIF)

Reste à remettre au niveau définitif, c’est-à-dire pile-poil à la hauteur du futur enrobé, les différents ouvrages en fonte : bouches à clef pour l’eau potable, bouches d’évacuation des eaux de pluie, bouches d’accès au collecteur d’eaux usées, coffrets "France Télécom"...

(GIF)

Sans cette mise à niveau, l’enrobé recouvrirait le tout ! Encore un peu de patience et la route, enfin recouverte de son enrobé final, sera ouverte de nouveau à la circulation...


Fin avril, où en sont les travaux ?

Partons du Granzon pour remonter vers l’église et la chapelette. La bordure de la chaussée est posée sur le pont. Oublions la place de l’ormeau qui est terminée. Sur la rue principale, les petits pavés qui délimitent les accotements sont en place. Ils sépareront la voie de circulation des bas-côtés. Du béton est posé sur les accotements puis traité pour être « désactivé ». En clair, cela veut dire qu’une fine couche de ciment est retirée pour laisser apparaître la granulation. La place Andrée (...) Suite >>


Des plantations pour faire venir le printemps...

Comme rien ne semble arrêter l’hiver, la commune fait un appel du pied au printemps :

(JPG)

plantation de lavandes et de pensées devant la mairie, transplantation de muriers blancs sur la place Andrée Rouveyrol.

(JPG)

Merci à Léon Charaix qui les offre à la commune.
Quant aux travaux routiers, pendant que la place de l’Ormeau acquiert petit à petit sa solidité définitive, on décaisse la place Andrée Rouveyrol, on remblaie et on aplanit la sous-couche de gravier.

(JPG)

Dès la semaine du 18 au 23 mars, l’entreprise Sportiello posera les bordures de pavés qui délimiteront la chaussée en partant du pont de Granzon et en remontant vers la place Andrée Rouveyrol puis vers la place de l’Eglise. La photo ci-dessous vous montre le même type de travaux sur la rive droite de Granzon.

(JPG)

Une fois ces pavés solidement ancrés, les travaux de chaussée et d’accotements pourront continuer.


La place de l’Ormeau fait peau neuve

Tout s’accélère, place de l’Ormeau !

(JPG)

19 février, on décaisse l’ancien revêtement

(JPG)

27 février, les bordures en pierre sont installées

(JPG)

28 février, on coule le béton sur les parties piétonnes le long des boutiques

(JPG)

1er mars, c’est au tour de la voie centrale

(JPG)

2 mars, on désactive le béton pour laisser paraître la granulation définitive. Plus de problèmes pour les piétons, mais pour les voitures, il faut encore respecter... 28 jours de durcissement !


On attaque la place de l’Ormeau

A la saint Valentin, les travaux d’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques reprennent sur la rive gauche du Granzon. Dès que possible, l’entreprise Laupie interviendra pour préparer la pose des pavés qui délimiteront les bordures piétonnières. En attendant, c’est le début des travaux d’aménagement de la place de l’Ormeau.

(JPG)

Attention ! La circulation des véhicules sur la place de l’Ormeau sera interdite pendant les travaux, soit à partir du lundi 18 février et pour une durée de 6 semaines, sauf intempéries et imprévus. En revanche, la circulation des piétons sera possible. Les clients du café des Arts et du salon de coiffure pourront donc ne pas changer leurs habitudes. Le pont provisoire Pour que les riverains habitant sur la place et au-delà, ne soient pas enclavés, il est prévu qu’ils puissent rejoindre leurs (...) Suite >>


Le point sur l’avancement des travaux à la mi-janvier.

Trois entreprises sont engagées dans nos travaux et travaillent en parallèle ou alternativement.

Depuis la rentrée de janvier, DELTA ELEC qui s’occupe des lignes électriques et téléphoniques ainsi que de l’éclairage, installe le nouvel éclairage public sur la rive droite du Granzon. En même temps, l’entreprise VEZIAN pose les canalisations sur la partie de route départementale qui va jusqu’à la chapelette : eaux usées, eaux pluviales, eau potable. Sur la première partie de ce tronçon, l’entreprise LAUPIE pose une couche complémentaire sur les tuyaux installés par VEZIAN. (...) Suite >>


Le point début décembre

Les travaux ont atteint la partie la plus étroite de la départementale.

(JPG)

Pas facile pour les riverains quand pluie et argile se combinent...

(JPG)

Une bordure de graviers, des escaliers de fortune, les entreprises font ce qu’elles peuvent pour réduire les nuisances.

(JPG)

A noter : l’étroitesse de la voie à cet endroit et la forte présence d’argile contraint à diviser en deux la phase en cours pour réduire le creusement provoqué par le passage des camions et engins de chantier :
• 1ère étape, de la place de l’église à la maison Noguier, Laupie creuse, puis Vézian pose les réseaux, et enfin Laupie comble en graviers.
• 2ème étape, de la maison Noguier jusqu’à la chapelette, même alternance Laupie, Vézian, Laupie.


Traversée du village de Berrias : difficile de prévoir un calendrier ferme et définitif...

Les intempéries, peu improbables en cette saison, les poches d’argile du sous-sol qu’il faut « purger » si l’on ne veut pas voir la chaussée se gondoler et bien d’autres aléas nous rendent prudents en matière de calendrier prévisionnel.

(JPG)

Que peut-on dire toutefois ?
Si l’on se réfère au phasage annoncé dans l’article intitulé « Les travaux reprennent de plus belle », la phase 1 (du pont à l’église) devrait s’achever vers le 16 novembre.
La remise en circulation sur graviers pour ce tronçon devrait donc être possible à compter du 19 novembre.
La phase 2 (de l’église à la chapelette) devrait durer jusqu’à la fin décembre.
Contrairement à ce qui était prévu, la phase 3 concernera la place Andrée Rouveyrol : environ 3 semaines en janvier. Dans le même temps, l’enfouissement des lignes électriques et téléphoniques sera réalisé sur le trajet des phases 1 et 2.
Phase 4 (février-mars), pose de la chaussée définitive sur la départementale, du pont à la chapelette.
Selon l’avancée des travaux sur la départementale, la place de l’Ormeau et la place de l’Eglise prévues en phases 5 et 6, pourront se superposer ou s’intervertir. Il en est de même de la phase 7 (de la chapelette au quartier de l’abattoir).


Bientôt la fin des travaux place de la mairie...

Encore un petit effort de patience et de discipline...

(JPG)

Après plusieurs semaines de décaissement, de mise en place des réseaux souterrains, de pavage, de revêtement en béton désactivé ou en enrobé,

(JPG)

la place de la mairie sera bientôt de nouveau ouverte aux voitures.

(JPG)

Toutefois, pour que les pavés ne se descellent pas, il nous faudra encore un peu de patience, le temps que le ciment se solidifie totalement.

(JPG)

Ouverture définitive, stationnement et circulation, le 26 novembre.


Place aux places

Lundi 15 octobre, en compagnie des entreprises AMEVIA et Laupie, le maire a présenté les projets d’aménagement des places.

(JPG)

Place de la Mairie

(JPG)

Place de l’Eglise

(JPG)

Place de l’Ormeau

(JPG)

Place Andrée Rouveyrol
Dans tous les cas, le souci était double : conserver un maximum des places de stationnement que la vie moderne impose en milieu rural tout en respectant une certaine esthétique. Pas toujours facile de réconcilier parking et place ! Concernant la place Andrée Rouveyrol, la copie est en partie à revoir en tenant compte des suggestions retenues en séance.


Le point au 10 octobre.

(JPG)

Les travaux sur la place de la mairie se poursuivent.

Attention !

A partir du mardi 16 octobre, le stationnement sera totalement interdit sur la place. Le trafic automobile se fera sur la moitié qui longe la mairie et l’école.
A partir du 27 et durant toutes les vacances scolaires, c’est-à-dire jusqu’au 12 novembre, la place sera totalement fermée.
Ni stationnement, ni circulation !!!

(JPG)

Berrias rive gauche
Comme prévu, la phase 1 est en cours. La chaussée a été décaissée par l’entreprise Laupie depuis le pont jusqu’à l’angle sud-ouest de l’église. Dans le même temps, l’entreprise Vézian a installé le collecteur d’eaux usées depuis le pont de l’abattoir jusqu’aux premières maisons du village. L’entreprise Delta Elec travaille sur le même secteur à l’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques. A compter de la semaine prochaine, toutes les entreprises devraient se coordonner selon le phasage déjà présenté. Pour consulter ce phasage, cliquer ici.


Après la pluie... la reprise !

Quelques jours de pluie, un chantier urgent sur un autre site pour l’une des entreprises et c’est tout l’enchaînement des travaux qui est décalé. Cette fois-ci, c’est bien la reprise selon le phasage présenté précédemment.

(JPG)

Les engins de chantier décaissent depuis le pont en direction de l’église.

(JPG)

Sur la chaussée, les marques rouges matérialisent à la fois l’axe central sur lequel se fera la collecte des eaux de pluie et les limites latérales de la chaussée en enrobée et des bas-côtés en béton désactivé.

(JPG)

A l’autre extrémité du bourg, vers le pont de l’abattoir, le chantier de mise en place des canalisations d’eaux usées se poursuit.


Les travaux reprennent de plus belle...

Les travaux de réfection de la route départementale qui traverse la commune, rue de l’église, rue du Chadiot, reprennent à compter du 24 septembre.

Phase par phase, la circulation sera donc impossible sur cette section. Avant cela, la peinture des « dents de requin » sur les plateaux traversant de la rive droite (rue de la Bourgade) va nécessiter de nouveau une interruption de la circulation sur cette section au cours de la semaine du 17 au 22 septembre. En conséquence, dès le 17, les horaires et les arrêts du ramassage scolaire seront de nouveau modifiés (cliquez ici). Les travaux « rive gauche », rue de l’Eglise et rue du Chadiot, ainsi (...) Suite >>


79.Début juillet, la voie est libre.

Une fois la grave bitume passée, l’entreprise Vézian a mis tous les regards, compteurs ou bouches à clef à la hauteur du futur enrobé.

(JPG)

La machine de l’entreprise Laupie peut entrer en action. Derrière elle, on fignole l’entourage des pièces métalliques.

(JPG)

On peaufine les pentes des plateaux traversants et la voie est libre pour deux mois de vacances d’été !

(JPG)

Fin juin, on pense voir bientôt la fin du tunnel....

Côté Payre Fabre, on prépare l’agrandissement du pont sur le ruisseau des Blanchardes.

(JPG)

Les murs de berge sont réalisés

(JPG)

puis le béton est coulé et vibré.

(JPG)

La dalle solidifiée, reste à réaliser les margelles et à combler les vides autour des murs de berge.

(JPG)

Côté chaussée, une sous-couche gravillonnée a été posée par l’entreprise Laupie.

(JPG)

Une couche de graves bitumes est posée dessus.

(JPG)

A ce stade, l’entreprise Vézian rehausse les différentes bouches en fonte

(JPG)

pour les mettre à la hauteur du futur enrobé

(JPG)

qui, si le temps est avec nous, sera terminé pour le 6 juillet. Nous pourrons alors de nouveau traverser Berrias sans encombre. Mais un Berrias en partie embelli !
Quant à la date de mise en service de la station d’épuration, on devrait en savoir davantage la semaine prochaine.


Mi-juin, on commence à y voir plus clair !

Tous les "réseaux humides" sont enfouis. Les permissions concernant les réseaux électriques et téléphoniques ont enfin été obtenues pour la rive droite de Granzon... Ouf ! On peut commencer à envisager de refermer la chaussée.

On trace d’abord les limites de la bande centrale de roulement qui sera traitée en enrobé, et les limites des quelques parties de trottoirs. On pose ensuite deux rangées de pavés qui marqueront à la fois le niveau et la limite de la bande de roulement. On pose enfin les margelles des trottoirs. Reste à couler le béton sur ces zones, à appliquer le produit acide qui effacera une fine couche de béton afin de dégager le granulat, div (...) Suite >>


Adoption du règlement d’assainissement collectif

Vous trouverez le règlement complet en cliquant sur le lien suivant cliquez ici


On enterre les réseaux secs...

(JPG)

Fin mars, les lignes aériennes EDF et France Télécom traversant la rue de la bourgade ou sautant d’une maison à l’autre sont en voie d’être enterrées. Seules subsisteront les lignes passant sous génoise en façade des maisons.

C’est l’entreprise Delta Elec qui effectue ces travaux. La rue de la bourgade est donc de nouveau fermée.

(JPG)

Trois "réseaux secs" sont concernés : le téléphone (gris), l’éclairage public (rouge petit calibre) et l’alimentation électrique domestique (rouge gros calibre). Durée prévisible des travaux d’enfouissement de ces réseraux secs : 3 semaines. Après cela, l’entreprise Laupie aura le feu vert pour nous doter d’une belle chaussée toute neuve...


Où en sont les travaux à la mi-mars ?

Commençons par la station d’épuration. La clôture est mise.

On voit ici le deuxième étage, c’est-à-dire le plus bas, celui d’où, après traitement, ressortiront les eaux claires. Quant au premier étage, les tuyaux de répartition des effluents en quatre points par casier ont été installés. La butte qui protège le système de chasse qui répartira alternativement ces effluents entre chacun des trois casiers du premier étage a été dotée d’un escalier. Les employés municipaux auront en effet à intervenir sur ce dispositif pour le nettoyer régulièrement et commander (...) Suite >>


Début mars, les travaux sautent le Granzon

(JPG)

Surprise pour tous jeudi 1er mars, le pont de Berrias est coupé à la circulation.

Aidés par les conditions climatiques, les entreprises avancent à pas de géants. Dans ces conditions, par ailleurs excellentes, difficile de toujours anticiper et de prévenir les riverains pour qu’ils n’aient pas trop de surprises... Toutes nos excuses, si certains d’entre nous ont connu quelques difficultés. Quant à la station d’épuration, l’entreprise Sirfia termine le deuxième étage. L’installation des tuyaux percés qui répartiront les effluents liquides s’achève. (...) Suite >>


La station d’épuration termine sa toilette.

(JPG)

Le premier étage a reçu ses trois couches de galets et de graviers de différents calibres.

(JPG)

Un film protecteur est disposé sous le gravier,

(JPG)

là où les véhicules d’entretien auront à circuler.

(JPG)

Quant au deuxième étage, on distingue un sable de couleur brun clair. Sa granulométrie est nettement plus fine que celle du premier étage : les effluents liquides qui parviendront au deuxième étage seront déjà épurés à plus de 80 %. Après passage dans ce sable fin, c’est de l’eau claire qui ressortira dans le fossé de l’autre côté de la route avant de rejoindre le ruisseau du Coussoulas.


20 février, on attaque la place de la mairie.

(JPG)

Les travaux avancent.

(JPG)

Comme à chaque changement de direction, un regard pour l’assainissement et un regard pour les eaux pluviales sont installés. En bleu les tuyaux d’eau potable.

(JPG)

C’est en effet au tour de la place de la mairie et de l’école de recevoir les réseaux neufs.

(JPG)

Les entreprises profitent des vacances scolaires pour faire les terrassements depuis la rue de la bourgade jusqu’à l’école. Que les parents d’élèves soient rassurés, tout sera rebouché pour le retour des écoliers la semaine prochaine.

(JPG)

Quant à la chaussée de cette place, il est prévu d’attendre juillet pour la faire. Les temps de travaux et de séchage nécessaires sont trop longs pour viser les vacances de printemps.

Rappel important :
Vendredi 2 mars à 18 h, réunion publique salle Chagnac consacrée à l’assainissement collectif.


A quoi faut-il s’attendre ???

Voici, pour l’information de tous, la lettre que les premiers habitants à être raccordés à l’assainissement collectif vont recevoir.

Note aux habitants concernés par les travaux du bourg de Berrias La commune procède actuellement à la création d’un réseau public d’assainissement collectif sur le village de Berrias. Ces travaux se déroulent en parallèle avec la réhabilitation du réseau d’eau potable par le Syndicat des Eaux du Bassin de l’Ardèche (SEBA) et l’aménagement de la traversée du village par le Conseil Général et la commune (route départementale n°202). Les travaux ont débuté rue de la bourgade et se poursuivront (...) Suite >>


9 février : des nouvelles du front...

9 février. Il fait un froid de loup. Le vent est un peu tombé mais on note encore -11° ce matin. Un froid qui n’empêche pas les entreprises AMEVIA, LAUPIE, VEZIAN et SIRFIA de travailler. La réunion de chantier permet de suivre l’avancement des travaux.

Côté rue, on distingue les tabourets de branchement qui permettront à chaque riverain de se raccorder au réseau d’assainissement collectif. Ici, un tabouret carré voisine avec une armoire rectangulaire qui cache un compteur d’eau. On découvre aussi les lourdes plaques de fonte circulaires qui couvrent les regards de l’assainissement et de ceux du réseau d’eaux pluviales. Côté station (...) Suite >>


2 février 2012 : l’entreprise Vezian installe les réseaux humides.

(JPG)

Après avoir mis à jour les anciens réseaux et les branchements aux habitations, les travaux d’installation des nouveaux réseaux se poursuivent.

Une tranchée est tout d’abord creusée dans laquelle vont prendre place trois « réseaux humides ». Du plus gros au plus petit : le collecteur d’eaux pluviales, le collecteur d’eaux usées, le réseau d’alimentation en eau potable. Les tuyaux destinés à collecter les eaux usées et ceux qui distribueront l’eau potable sont déjà là. Depuis le regard du collecteur d’eaux pluviales un faisceau laser permet de vérifier le respect de la pente régulière img (...) Suite >>


26 janvier, la station d’épuration prend forme.

Nous sommes sur l’étage supérieur, dit « premier étage ». La forme est terminée.

(JPG)

Elle va être revêtue d’une membrane solide, dite géomembrane. On distingue clairement les tranchées qui bordent le bassin et où seront fixées les géomembrane en les recouvrant de terre. On distingue aussi, sous l’engin de chantier, la préparation de l’embase en gravier où sera placé le dispositif de réception des effluents et de distribution dans le premier étage de la STEP. On distingue enfin les drains en galets disposés le long du bassin afin d’éviter que la membrane ne soit soulevée en cas de (...) Suite >>


25 janvier, les travaux avancent.

(JPG)

Le réseau ancien est désormais apparent et en partie protégé.

Des cheminements en gravier sont disposés le long des habitations.

(JPG)

L’accès pédestre à la Pizzéria « Le V12 » est aménagé de la même façon. La mise en place des nouveaux réseaux sera bientôt possible.

(JPG)

19 janvier : on ne passe plus !

Comme dit le Rigodon des Vans : « Cette fois-ci, c’est pas pour rire... ».

(GIF)

La chaussée est défoncée afin de permettre la réalisation du réseau de collecte qui conduira les eaux usées du village vers la station d’épuration et de refaire l’ensemble des autres réseaux : électricité et télécommunications, eaux de pluie, eau potable. Un premier poste de refoulement est déjà en place côté Payre Fabre. A mesure que l’entreprise Laupie « décaisse », tout ce qui était sous la chaussée se découvre : anciens réseaux, bouches, img (...) Suite >>


Déviation de la circulation à Berrias, à compter du 9 janvier.

Très signalé Dès le lundi 9 janvier 2012, les entreprises chargées des travaux d’assainissement collectif du village de Berrias reprennent le travail.

La chaussée devant être décaissée pour enfouir les réseaux d’eaux usées, d’eaux pluviales et d’eau potable, la circulation sera impossible durant les travaux sur certaines portions de la voirie. Dans un premier temps, la partie de la chaussée qui sera interdite à la circulation ira de l’entrée du village, côté Peyre Fabre jusqu’au carrefour de la rue de la mairie. Très important ! La route qui traverse le village est une départementale. C’est donc le département qui décide du tracé de (...) Suite >>


9 janvier 2012, modification des arrêts et des horaires des transports scolaires.

Le conseil général, responsable de l’organisation des transports scolaires, nous communique :

COMMUNES DE BERRIAS ET DE BANNE : Modification d’arrêts et d’horaires des transports scolaires du 9 janvier au 1er mai Du 9 janvier au 1er mai 2012, en raison des travaux dans la traversée de Berrias , les arrêts de car "Berrias village" et "Banne la Lauze" sont transférés à l’entrée du village et au croisement de la Lauze. Les horaires des transports scolaires sont avancés de 10 minutes le matin. Les transports seront modifiés comme suit : L’arrêt Berrias Village sera transféré à (...) Suite >>


22 décembre 2011


Les travaux continuent

(JPG)

mais ils vont être suspendus le 23 jusqu’à la deuxième semaine de Janvier pour cause de congés.

(JPG)

Le bassin du bas (deuxième étage) est bien avancé,

(JPG)

de même que le bassin du haut (premier étage).


20 décembre 2011

(JPG)

Réunion publique destinée à présenter le système de station d’épuration retenu : deux bassins superposés plantés de roseaux.

15 Décembre 2011

Le creusement des deux bassins de la future station d’épuration de Berrias a débuté durant la semaine du 12 au 17 décembre sous la conduite de l’entreprise Sirfia et la coordination du maître d’œuvre Amévia.

(JPG)

On commence par creuser le bassin le plus bas.

(JPG)

On transporte ensuite la terre vers le bassin du haut

(JPG)

afin de construire la digue qui le bordera vers l’aval.

(JPG)

On étale ensuite le matériau

(JPG)

puis on le forme

(JPG)

avant de finir de la tasser au rouleau compresseur.


Début novembre 2011

Depuis le temps que l’on en parle !... Que fait ce petit homme en plein champ entre le bourg de Berrias et la Croisée de Jalès ??? Pourquoi un feu rouge à la sortie Est de Berrias ??? C’est que, tout simplement, les travaux d’assainissement collectif du Bourg de Berrias, prévus pour 2011-2012, ont commencé. Place en premier lieu à ce mangeur de bitume capable de creuser son sillon au plus profond de la chaussée la plus réfractère. Dans ce sillon sera installé le tuyau qui conduira nos (...) Suite >>


 


Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --